Assurance tous risques : voici les éléments couverts

L’assurance tous risques est un produit d’assurance que choisissent beaucoup de conducteurs. Avant de s’engager, il est important de comprendre toutes les garanties que couvre l’assurance, car l’expression tous risques ne veut pas toujours dire tout.

Garanties du conducteur et des dommages matériels en cas d’accidents

L’assurance prend en compte la responsabilité civile et la garantie personnelle du conducteur. Ce qui veut dire que lorsque l’assuré est responsable de l’accident, la compagnie couvre les frais liés aux dommages matériels causés.

A lire aussi : Comprendre les différents types d'assurance auto

Avec l’option garantie dommages tous accidents, vous êtes couvert pour les dommages matériels même si vous êtes responsable de l’accident. Mais en plus, elle offre une garantie personnelle pour le conducteur (dommages corporels.) Ainsi, si l’accident entraîne une hospitalisation, une chirurgie, des soins, et même une immobilisation, l’assuré est protégé. La garantie est aussi valable en cas de décès.

Il faut noter que cette couverture est effective même si l’assuré n’est pas responsable de la collision. Toutefois, l’étendue de la couverture dépend du contrat et de l’assureur. Dans certains cas, l’assureur procède au versement de la garantie avant même que l’affaire ne soit bouclée au niveau juridique. Dans ce sens, il aide également dans les démarches.

A lire aussi : Comprendre les critères des assureurs pour le calcul de votre prime d'assurance auto

Garantie Vol, incendie, événement climatique

La protection en cas de vol ou de vandalisme est aussi possible. L’assurance tous risques dédommage l’assuré en cas de vol du véhicule ou de perte de document suite à un acte de vandalisme. Même si le vol n’a pas été effectif et qu’il s’agit d’une tentative, vous pourrez être couvert.

Il suffit d’en donner les preuves. L’assureur procède au remboursement du montant du véhicule. En outre, il protège l’assuré des dommages matériels en cas d’explosion, d’incendie, de foudre ou de tempête.

Catastrophes naturelles, technologiques et attentats

assurance tous risques

De façon assez courante, l’assurance tous risques couvre les dommages liés à une catastrophe naturelle ou technologique. Mais attention, il faudrait réellement que cet événement soit réellement reconnu comme tel par un arrêté interministériel. Par ailleurs, si le véhicule est endommagé par un acte terroriste, l’assureur peut également vous couvrir.

Garantie bris de glace

La garantie bris de glace figure également sur la liste. Elle prend en compte simplement la réparation du pare-brise et des glaces latérales. Elle peut contribuer à la réparation des vitres ouvrant du toit et des phares chez certains assureurs.

L’assistance

Pour une assurance tous risques, vous pourrez être assisté en cas de panne. Ce dépannage se fait généralement après un accident.

Les options complémentaires

En plus de ces garanties, il existe des options complémentaires. Il y a notamment, la panne mécanique, la garantie conducteur étendue, la protection juridique étendue. Si vous l’avez choisi dans vos options, l’assureur peut mettre à disposition un véhicule en cas de panne.

L’assurance tous risques offre de nombreux avantages et est très étendue. Cependant, il y a certaines exclusions. Mieux vaut bien scruter le contrat avant de s’engager. Toujours dans ce sens, prêtez bien attention au montant des franchises pour ne pas avoir d’énormes dépenses à charge.

La franchise : comment ça fonctionne ?

En souscrivant à une assurance tous risques, vous devez être conscient d’un élément important : la franchise. Il s’agit de la somme qui reste à votre charge en cas de sinistre.

La franchise peut être fixe ou proportionnelle au montant du préjudice subi. Elle est généralement plus élevée qu’en cas d’assurance au tiers et détermine ainsi le niveau de prise en charge des dommages par l’assureur. Effectivement, plus elle sera importante, moins l’assureur aura à rembourser.

Le choix du montant de cette dernière doit donc être réfléchi avant toute signature de contrat. Il ne faut pas hésiter à comparer les offres proposées par différents assureurs pour trouver celle qui convient le mieux aux besoins et budget du conducteur.

Il est aussi possible dans certains cas d’avoir recours à un rachat de franchise voire même à une exonération totale si vous parvenez à prouver que vous n’êtes pas responsable du sinistre subi.

Il faut rester vigilant car toutes les garanties incluses dans une assurance « tout risque » sont soumises à des exclusions dont il faudrait se tenir informé afin d’éviter toute surprise désagréable lorsqu’un éventuel incident arrive sans crier gare.

Comment choisir son contrat d’assurance tous risques ?

Choisir un contrat d’assurance tous risques n’est pas une tâche facile, car il y a plusieurs paramètres à prendre en considération. Voici quelques points clés à garder à l’esprit lorsque vous comparez les différentes offres proposées par les compagnies d’assurances.

Tout d’abord, vérifiez le niveau de couverture proposé par chaque offre. Il faut s’assurer que la garantie « tous risques » inclut bien toutes les options qui correspondent aux besoins personnels du conducteur et qu’il n’y ait aucune exclusion cachée dans le contrat.

Renseignez-vous sur le niveau des garanties complémentaires. Elles peuvent varier selon les assureurs mais certains faisceaux sont couramment retrouvés comme la garantie incendie, vandalisme ou encore protection juridique… En optant pour ces options, vous pouvez obtenir une assurance plus complète sans avoir besoin de souscrire un autre type d’assurance supplémentaire.

Le coût est aussi très important. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre assureurs pour trouver l’offre qui correspondra le mieux à votre budget tout en répondant efficacement aux besoins particuliers liés au véhicule assuré.

Lors du choix final, prenez aussi soin de lire attentivement le contrat avant toute signature et ne laissez rien au hasard afin d’éviter toute mauvaise surprise lorsqu’un incident arrive.

à voir