Comment avoir un permis 50cc ?

Pour conduire une moto 50cc, le titulaire doit avoir un permis de conduire pour ce type d’engins. Ce n’est pas un processus trop complexe. Toutefois, il faut suivre une série d’étapes inexcusables.

Faire une demande

Pour démarrer le processus, il faut remplir un formulaire de demande. Ceci se fait au siège de la Direction de la Circulation. Il faut préciser que le demandeur doit avoir l’âge requis avant de faire la demande. Autrement, la demande sera rejetée. L’âge minimum requis pour faire une demande de permis 50cc est de 15 ans.

A découvrir également : Quelle est le prix d'une carte grise 50cc ?

Réaliser un test psychométrique

Comme pour les autres permis de conduire, pour obtenir le permis 50cc, il faut passer un test psychotechnique. Ce test intervient après le traitement favorable de la demande. La Direction de la Circulation exigera alors un rapport d’aptitude psychotechnique. C’est un rapport de visite médicale dans lequel la vision et l’ouïe sont vérifiées. Il faut préciser que ce rapport doit être délivré par un Centre de Reconnaissance des Conducteurs agréé. De plus, ce centre doit être logé dans la même province que le centre demande du permis.

Pièces requises

Les pièces d’identités qui peuvent être fournies pour obtenir un permis 50cc sont :

A découvrir également : Quel scooter 125 de 2020 choisir ?

  • Carte d’identité nationale (CNI),
  • Passeport,
  • Carte de séjour.

Ces pièces doivent être en vigueur et à jour. De plus, d’autres pièces additionnelles comme le permis de conduire, assurance, certificat de caractéristiques techniques du cyclomoteur pourraient être demandées. De plus, pour un étranger communautaire, le titre de séjour est nécessaire. Peut faire office de titre de séjour le certificat d’inscription au registre central des étrangers pour les étrangers communautaires.

Un étranger hors UE doit être muni d’un titre de séjour pour étranger hors UE. Il faut aussi apporter une photo récente 35 x 25 millimètres comme celle prise au centre de reconnaissance des conducteurs. A ces pièces s’ajoute une déclaration écrite du demandeur.

Dans cette déclaration, il stipule ne pas être titulaire d’un autre type de permis pour conduire des cyclomoteurs. Dans une autre déclaration écrite, le demandeur stipule ne pas être privé par décision judiciaire du droit de conduire des véhicules à moteur et des cyclomoteurs. Il déclare entre autre ne pas faire l’objet d’une intervention ou que la carte dont on dispose soit suspendue.

Passer un test

Lorsque conditions sont remplies, il faut passer deux examens. Ils sont exigés par la Direction de la circulation. Le premier est théorique et comporte jusqu’à 20 questions. Le second est pratique et se déroule en circuit fermé. Il se compose de différents exercices d’habileté : le passage étroit entre deux bandes, et le slalom, parmi beaucoup d’autres.

à voir